Les bonnes décisions financières

            Dans la vie, nous sommes parfois appelés à prendre des décisions, les grandes et les petites. Dans tous les cas, nous nous rendons compte qu’on ne nous a pas éduqué à savoir prendre les bonnes décisions financière. Nous sommes souvent confrontés à des situations complexes du genre 

         Prêter de l’argent à un cousin, un beau-frère, un ami… ! 

         Investir ou pas investir ! 

         Contracter ou pas un prêt immobilier ! 

         Signer ou pas un contrat d’assurance vie ! 

       D’après mon expérience, je vous donne 3 conseils et alternatives à observer avant de prendre toutes décisions financière :

         Le premier, c’est de savoir comment vous vous sentez avant de prendre les décisions ( faire agir votre intuition ), vous écouter vous-même, ne pas oublier le rôle de l’argent dans la vie ( l’argent nous aide à faire de notre vie ce que nous voulons réellement d’elle ). Pour autant quand nous prenons une décision économique comme contracter un prêt immobilier, prêter de l’argent à un ami, ou simplement investir, et que cette décision nous fait frissonner, nous met mal à l’aise, or l’argent est sensé nous faire sentir bien, pourquoi ne pas prendre la décision de se sentir bien au lieu de se mettre dans des choses qui nous mettent mal à l’aise, pas du tout tranquille ( tel que investir sur tel ou tel produit, prêter de l’argent ou emprunter, contracter des assurances par-ci, par-là ), au final ce sont des dépenses et des décisions qui vont contre notre fond intérieur, donc le mieux c’est de s’écouter soi même.

         Le second point à signaler, c’est que nous ne prêtons pas suffisamment d’attention à nos sentiments personnels, ce que nous ressentons dans notre fond intérieur. Ce manque d’écoute à nous-mêmes est très habituel avec les dépenses, avec cette nouvelle société de consommation ou on veut tout ce qui est nouveau et à la mode.

Notons aussi la signature des contrats à l’aveugle soit parce qu’on est simplement attiré par nos appétits, dans ce cas le gain et la facilité, soit parce qu’on veut juste se débarrasser rapidement du prêteur ou du conseiller qui pour nous est une perte de temps. Dans tous les cas nous prenons très souvent les décisions financières de manière émotionnelle et non rationnelle.

        Le dernier point c’est que nous prenons souvent les décisions économiques sans prêter attention à notre propre opinion. Le plus souvent on se base sur les conseils des autres, des banques, des gestionnaires, ce que pensent nos parents, notre frère, notre fils, nos amis, la télévision, les voisins, ce que pense la société sur comment je devrais diriger ma vie.Ce que nous oublions c’est que chacun de nous à un critère, sa manière de penser et de vivre, je veux tout simplement que les gens sachent qu’ils comprennent beaucoup plus que ce qu’ils croient, qu’ils connaissent beaucoup plus que ce qu’on leur fait croire. Oubliez ce que pensent les autres et demandez-vous ce que vous pensez vous-même, ce que vous opinez. Par exemple sur une maison ( prêt immobilier) que vous savez très bien que vous ne pouvez pas vous permettre une telle catégorie, ou alors un logement que vous savez que d’ici 5 ans quand vous aurez votre premier enfant ou le second, vous ne pourriez plus vivre dans ce logement-là parce qu’il deviendra petit malgré ce que dit ta maman, ton fiancé ou ta fiancée, la société, tous ces propriétaires. 

        Que pensez-vous de cet argent que vous prêtez à votre cousin, ou votre ami qui monte sa première boîte ?

        Que pensez-vous de cet argent vous virer pour investir sur des quelconques produits financiers que vous ne connaissez même pas ?

Prêtez un peu plus d’attention à vos propres critères et à votre opinion personnel avant de prendre les bonnes décisions financières.

   


Le prix de la facilité

Le prix que nous payons pour la facilité, cette facilité que nous recherchons tous sans toute fois nous rendre compte des conséquences que cela répercute dans nos vies.

Très souvent, nous nous plaignons du manque de travail, manque d’argent, difficulté pour obtenir un prêt, en même temps nous souhaitons avoir tout genre de facilité comme les paiements par carte bancaire et tout ce qui se fait de manière automatique, sans trop d’effort.

     J’aimerais que tu te rendes compte du prix que tu paies pour cette facilité. Au lieu de rechercher la facilité, tu dois rechercher ce qui est réellement bon pour toi. 

Le premier prix de la facilité, c’est le prix de ne pas être celui que l’on pourrait être si on ne cherchait pas la facilité. Nous vivons malheureusement dans un monde ou durant les 50 dernières années pour une raison ou une autre, nous avons perdu ce respect que nous avions face à la souffrance dans tous ses sens, cette valeur que nous donnions à la souffrance, cet effort que nous faisions pour obtenir des résultats satisfaisants auxquels nous pouvions en tirer un maximum de profit, de jouissance, d’aisance et de confort.

Le plus important ici n’est pas seulement le confort, mais aussi le chemin emprunté pour atteindre ce confort. Même si la facilité reste la voie la plus désireuse, la difficulté reste la meilleure option parce que après avoir franchi les obstacles tu redeviens la meilleure version de toi, tu développes des habiletés, des habitudes et une mentalité qui renforcent ta confiance, augmentent ton auto estime, te donnent une vision de ce qui se passe dans tes finances, en fin de compte, tu as le contrôle tu as la conscience de où va l’argent. 

Le deuxième prix, c’est le prix économique. Quand une personne paie un produit sans passer par la case souffrance (effort), au final, le produit qu’elle paie lui revient très couteux. S’endetter c’est couteux, payer les choses avec l’argent qu’on n’a pas, qu’on a pas encore, c’est la manière la plus coûteuse de faire les achats, en plus ça te conduit à prendre des mauvaises décisions économiques, parce que tu achètes les choses dont réellement tu n’as pas besoin.

Au final, la facilité se paie presque toujours avec la liberté. Dans le monde économique, cette facilité se traduit par le fait d’accéder aux choses, aux biens sans avoir à souffrir, sans effort. Cette facilité, qui dans la gestion de tes finances t’éloigne de l’argent, te conduit vers un rythme de vie commode, simple, facile qui te converti en une version light de toi-même, dans plusieurs cas tu finis par avoir une vie que tu ne contrôles pas.

Tu as une vie facile, mais avec peu de contrôle, car le fait de ne pas avoir des contraintes, des difficultés, te laisse peu d’option. C’est ce qui se passe dans la vie quand on n’a développé aucune habilité pour faire face à des difficultés, on ne peut que s’endetter, et aller de pire en pire, on finit par payer cette facilité avec la liberté. Quand on cherche la facilité, on la trouve avec la liberté. La facilité ne se donne pas, elle se gagne, tout a un prix dans la vie. La facilité se paie avec l’argent, avec la liberté, avec le manque de potentiel humain.

À propos de l’administrateur

Jacques K. Publié le

Coach Financier

Passionné d'éducation financière. J'ai créé ce site pour partager avec toi des conseils et des astuces afin de t'aider à te débarrasser des croyances négatives que tu as sur l'argent et la richesse. Tu peux faire le ménage dans tes finances, changer ta vie, ne plus dépendre des autres pour prendre les décisions sur ta propre vie. Je t'invite à naviguer le blog pour connaître plusieurs outils qui te permettront d'assurer ta tranquillité économique et l'amélioration de ton quotidien.

Commentaires